Le premier examen VTC a eu lieu en France le Mardi 5 Avril dernier.

C’est pendant 3h30 que se sont concentrés les candidats à répondre à 110 questions en QCM (questions à choix multiples). C’est presqu’un mois après le premier examen VTC que le scandale éclate.

L’Etat constate des irrégularités sur 10 centres d’examen en France, dont 4 à Paris.

Sur les 1462 candidats qui ont passé l’examen, près de 501 candidats vont devoir le repasser.

 

Les différentes irrégularités remarquées :

  • Des copies notées après une première correction qui a permis de supprimer les erreurs commises par les candidats.
  • Aucune ou mauvaise surveillance des candidats.
  • Le respect de la disposition des candidats dans la salle d’examen n’a pas été suivi ; on peut penser que les candidats pouvaient communiquer entre eux.

 

Des mesures pour les prochains examens

 

Le ministère des transports confirme que des modifications sont déjà mis en place pour l’examen du 3 Mai.

Pour éviter de nouvelles triches, les candidats devront inscrire sur leur copie le nombre de questions traitées et expliquer pourquoi ils ont modifié leur réponse à certaines questions.

Malgré les modifications, certaines personnes réagissent et pensent que les copies ne devraient pas être corrigées par les centres d’examen, mais que l’Etat devrait s’en charger.

LAISSER UN COMMENTAIRE